DKF Logo

La Fondation DK

La Différence entre le Ciel et la Terre

Je fis connaissance de cette fable lorsque j’étais adolescente. À l’école, un matin, lors du rassemblement, on nous fit lecture de celle-ci. Bien qu'elle ait les caractéristiques d'une histoire qui, avec quelques différences superficielles dans les détails, apparaît dans une variété de traditions spirituelles différentes, en fait, je ne suis jamais tombée sur une telle fable.

L'histoire est la suivante:

Un homme vit son souhait exaucé de mieux comprendre ce qu'est le Ciel et ce qu'est l'Enfer. Un guide lui fut attribué et il fut emmené à un endroit d'où il pourrait observer ce qui arrivait à ceux qui étaient passés de l'autre côté.

Tout d'abord, ces derniers devaient faire la queue devant deux entrées, et finalement étaient dirigés par ceux qui supervisaient l'opération vers l'une ou l'autre entrée. Avant de franchir celle qui leur était désigné, chacun recevait une cuiller avec un long manche. Ensuite, ils disparaissaient à l'intérieur.

Pour l'homme qui observait ceci, les choses restaient toujours aussi peu claires en ce qui concerne la raison qui l'avait amené à cet endroit. Alors le guide lui fit signe de franchir le seuil de la porte marquée Enfer, et dès qu'il l'eut franchie, il entendit résonner des cris, des sanglots et des gémissements. Puis il se retrouva dans une grande salle, au milieu de scènes de grandes détresses tandis que des gens mal nourris luttaient pour se procurer de la nourriture dans un énorme pot et l'engloutir dans leur bouche vorace. Mais la longueur du manche de la cuiller qu'on leur avait donnée était telle que, bien que parvenant à atteindre le pot, ils faisaient tomber la nourriture avant de l'avoir portée à leur bouche. L'homme fut horrifié à la vue de la souffrance qu'il observait.

En lui demandant s'il en avait vu assez, le guide le conduisit vers l'autre porte marquée Ciel, et tandis qu'ils avançaient, l'homme entendit le doux bourdonnement de conversations agréables entre des gens rassasiés. Au Ciel, l'homme vit qu'avec des cuillers au long manche similaires, et puisant dans un grand pot similaire, chaque personne nourrissait son voisin.

Il comprit alors ce qu'est le Ciel et ce qu'est l'enfer.

Quotidiennement, j'observe des gens qui ont conscience de 2012 et essaient d'avancer, soit ne parvenant pas à reconnaître soit rejetant les choses qui leur seraient utiles parce qu'ils ne peuvent pas se les procurer selon leurs conditions.

Aucun d'entre nous ne pourra se procurer les choses selon ses conditions. Vous devez le comprendre si vous voulez vivre au-delà de 2012 parce que la planète n'accueillera plus les conditions des gens égoïstes et avides. Nous devons commencer par écouter ce qui nous est demandé.

Si vous êtes en enfer, effrayés par la perspective de 2012 et incapables de trouver les groupes ou les organisations qui, selon vous, vous aideront, ou si cela vous ennuie de vous lancer dans l'entreprise lamentable consistant à réfléchir sur votre survie personnelle, essayez de tourner le télescope dans l'autre sens et de commencer à réfléchir sur ce que vous pouvez contribuer plutôt que sur ce dont vous avez besoin. Alors la perspective pourra peut-être changer.

Avant même de nous poser la question de savoir ce qui va nous convenir, nous devons tous nous interroger sur nous-mêmes et notre mode de vie. Notre problème n'est pas 2012, notre problème est et a toujours été le fait d'être centré sur soi.

L'un de nos membres a trouvé l'organisation suivante sur Internet et bien que nous n'ayons pas encore réussi à établir le contact avec ceux qui en font partie, nous indiquons un lien parce qu'elle "résonne" bien pour nous.

http://www.projectcamelot.org/michael_st_clair_futuretalk_2_transcript_1.html 

Suzanne

Août 2008

 

 
Home Page

Articles

The Red Letters

Back to Main Site

 

 

 

website maintained  by Elizabeth's Designs