DKF Logo

  The DK Foundation

Le Patrimoine

L'être humain en incarnation est un mélange de nouveau et d'ancien. Le nouveau est la vie qui est accordée, l'incarnation elle-même, avec les tâches et les opportunités créées par celle qui procure cette vie, l'âme. L'âme est reflétée ou, mieux encore, représentée dans les niveaux supérieurs de la personnalité. L'ancien est la substance inférieure des trois corps de notre personnalité: les formes pensées, les émotions et les propriétés physiques que nous recyclons au profit de la famille humaine qui les a générées. De manière tout à fait appropriée, nous disons qu'elles sont nôtres, et pour les besoins de cette vie, elles le sont; Elles constituent notre part de la 'marmite' collective, et au sein de notre personnalité elles rencontrent le nouveau afin d'être élevées et absorbées, c'est à dire rédemptées.

Au vingtième siècle, l'Occident commença d'adopter avec enthousiasme les idées orientales sur la réincarnation et y ajouta sa propre touche dramatique, une démarche caractéristique du processus d'individuation. Mais nous sommes à présent au vingt et unième siècle et nous avons entretenu suffisamment d'idées imaginaires et dramatiques sur la réincarnation pour pouvoir nous concentrer sur ce qui est important.

Et ce qui est important, c'est l'idée que l'ancien et le nouveau se rencontrent dans la personnalité et que nos corps inférieurs sont les dépositaires de nos mémoires. Pour qu'il y ait progrès, le nouveau doit absorber l'ancien.

Pour connaître ce qui est progressiste dans le contexte de notre vie, nous devons pouvoir reconnaître notre nouvelle identité et identifier la mémoire, parce que les mémoires essayeront de s'imposer de nouveau. Quand ceci se produit, il y a seulement récurrence. Les mémoires sont tout à fait capables de dominer une vie entière et d'évincer ces qualités qui se rapportent à l'identité légitime. Dans une mesure plus ou moins grande, ceci se passe dans la vie d'une personne n'ayant aucun concept du progrès et qui est guidée par ce qui lui est familier. C'est pour cette raison que le développement spirituel doit être compris comme une responsabilité parce que grâce à lui, nous accroissons notre capacité à rédempter le passé au profit de la famille humaine et à celui de notre planète.

En termes astrologiques, c'est la différence entre le fait d'avoir le Soleil comme organisateur central du thème et le fait d'avoir la Lune remplissant cette fonction. Le Soleil, Uranus, Neptune et le régent de l'Ascendant sont les représentants de  l'âme au sein de la personnalité. Saturne sert un luminaire ou l'autre, le Soleil ou la Lune, soit le présent soit le passé, bien que son allié naturel est la Lune. Il doit devenir le serviteur du Soleil. Les planètes positivement aspectées par rapport à un luminaire ou à l'autre, ou bien négativement aspectées, seront disposées à apporter leur aide.

Les mémoires logées dans notre personnalité sont de deux sortes: impressions mentales et impressions émotionnelles. Les impressions mentales forment les strates de mémoire les plus profondes et elles sont représentées en astrologie par Saturne. Les impresssions émotionnelles sont représentées par la Lune. Ensemble, elles sont notre patrimoine et sont responsables des idées que nous avons sur nous-mêmes (la Lune), et sur la vie (Saturne).

Comprendre notre patrimoine et évaluer la mesure dans laquelle il nous aide ou fait obstacle à la réalisation de notre véritable identité – laquelle est un processus transformateur – est central à l'approche de la Fondation par rapport à l'horoscopie. Il est important pour quiconque s'engage sérieusement dans le développement spirituel de comprendre que la prise de décisions progressistes (c'est à dire des décisions qui feront avancer la vie dans la juste direction) va entraîner beaucoup d'inconfort parce que de telles décisions vont confronter nos idées et ce qui est rendu confortable par ce qui nous est familier. C'est la raison pour laquelle le seul sentiment de 'ce qui est agréable' est un facteur peu fiable pour jauger si une décision est progressiste, et les façons d'aborder la spiritualité basées sur un tel facteur nous feront simplement tourner en rond, tels un poisson dans l'eau, dans le cadre de schémas anciens, parce que nous allons rejeter ce qui nous déplaît ou ne colle pas avec nos idées sur ce que devraient être les choses.

Gurdjieff disait qu'un homme ne peut sauter au-dessus de ses propres genoux (les genoux en astrologie sont gouvernés par Saturne) et, pour cette raison, il disait qu'un homme doit avoir un instructeur s'il souhaite échapper au piège de sa propre personnalité.

Mais, heureusement, notre personnalité est davantage que notre patrimoine; Elle contient également ce qui est nouveau. Si nous parvenons à reconnaître ce que c'est et ce qui est nécessaire pour l'affermir, l'alimenter de façon quotidienne en vivant intelligemment notre vie de tous les jours, alors nous pourrons faire en sorte que nos genoux se plient devant le Soleil et l'âme, et que la personnalité alignée sur l'âme ne soit pas prisonnière du passé.

Gurdjieff enseignait et écrivait il y a une centaine d'années et était fortement influencé par le Gnosticisme, un système de transformation très ancien mais très solide.Que nous ayons cette opportunité qu'il ne pouvait apercevoir provient du fait de toutes ces vies qui sont passées depuis ce temps, vies dont les luttes avec le concept de l'individualité, la détermination de soi et la maîtrise de soi nous profitent à présent.

Voilà la chose importante à comprendre à propos de la réincarnation: Elle est un processus de recyclage servant les buts du développement humain et va permettre que nos efforts bénéficient aux générations futures.

 

 
Home Page

Articles

The Red Letters

Back to Main Site

 

 

 

website maintained  by Elizabeth's Designs