DKF Logo

The DK Foundation

Images Astrales  

Il apparaîtra évident aux lecteurs assidus de notre site web, et probablement aussi à ceux qui surfent sur Internet, que l’état d’esprit est en train de changer. Voilà qu’émergent des vérités difficiles. Peut-être éprouvez-vous, comme nous, un sentiment de soulagement en constatant que l’on peut à présent  reconnaître le caractère sérieux de la situation, parce que le désillusionnement s’installe quand s’élargit le fossé existant entre ce en quoi nous essayons de croire et les élans du bon sens.

La vérité est qu’il n’y a plus d’issue au  chaos global actuel. Le monde moderne est ligoté -  tel la mouche dans la toile d’araignée – dans les conséquences de ce qu’ont libéré nos sociétés. Nous ne pouvons plus rien démêler ; nous pouvons seulement laisser venir des événements qui mettront un terme à ce chapitre. Mais nous pouvons travailler sur nous-mêmes.

La plupart d’entre nous à présent est confronté à quelque chose de relativement simple : comment vivre bien jusqu’à notre mort. Il est bien plus facile de faire ceci quand on est conscient qu’une période de temps touche à sa fin que lorsque l’on vit avec l’impression que le temps est illimité. Ni nos corps ni nos personnalités ne sont faits pour durer, et pourtant nous vivons comme si ce n’était pas le cas et nous nous permettons de croire que ça se passera ainsi. Gurdjief soutenait que cette seule illusion était la perte de l’humanité.

Dans les huit prochaines années, beaucoup de choses arriveront pour nous rappeler que nous ne survivrons pas,  à moins de prendre délibérément les mesures qui assureront notre survie. Beaucoup se produira également pour nous rassurer et nous faire croire que tout se passera bien,  et que tout ce que nous avons besoin de faire est de continuer de vivre comme les stupides jobards que nous sommes devenus grâce au mouvement New Age.

Beaucoup trop de sucre dans l’alimentation rend le corps mou ; les idées « saccharines » ont le même effet sur l’esprit. Associez un régime à haute teneur en sucre à des idées « saccharines » et vous obtenez des gens léthargiques qui croient que l’Archange Michel  est descendu sur le plan astral pour nous rappeler toutes les récompenses mises là-haut en réserve pour nous  -  des gens en attente de navires spatiaux qui les emporteront en des lieux sûrs. De façon irrépressible s’impose l’image de ce Grand être agenouillé et criant quelque chose par le trou de  serrure d’une porte fermée. Il y a peut-être une vérité poétique dans cette image, même si du point de vue ésotérique, elle est absurde.

D’où viennent de telles idées ? La réponse est qu’elles viennent de nous –mêmes. C’est nous qui voudrions voir les choses ainsi : excitantes, ennoblissantes et exclusives mais, par dessus tout, agréables et faciles.

Ils sont légion ces êtres dans le monde astral qui veulent prendre de notre énergie en nous renvoyant ce genre d’idées séduisantes déguisées en spiritualité. Une fois encore le Nouvel âge a réouvert la porte donnant accès au monde astral et nous sommes devenus tels des enfants qui laissent des étrangers nous emmener au magasin de bonbons, des enfants trop imbus de leur personne et remplis d’ignorance au point de ne pas se demander pourquoi tous ces êtres du plan astral s’intéressent tant à nous et veulent tant faire pour nous.

La réponse est qu’ils pompent notre énergie, qu’ils pompent la vitalité d’une humanité impressionnable, tout cela afin d’assurer leur propre perpétuation. La Hiérarchie n’aime pas parler de la lune – « un système qui a échoué », pour reprendre les mots de DK. Mais l’astrologue ésotérique sait que la lune représente le portail par où l’on siphonne l’énergie de notre planète et aussi le portail par où sont envoyées en retour des formes pensées qui émoussent la conscience. Elle est tel un trou d’écoulement par où peut passer à nouveau l’eau contenue dans un tuyau bouché.

Le plan astral est un bon serviteur mais un dangereux maître. Les idées provenant de l’astral ne sont pas toutes nuisibles.

La Hiérarchie se sert du plan astral. Elle ne désire pas s’en servir ; et elle ne s’attendait pas à devoir encore le faire si tardivement. Mais ce plan est encore utilisé comme moyen de communication pour traverser le voile de formes pensées négatives. Le fait est, toutefois, que le plan astral s’enlise dans d’innombrables images astrales de la Hiérarchie, images qui  prodiguent des conseils d’une qualité qui discrédite l’intelligence de celui qui les reçoit, sans parler de celle des êtres qu’elles imitent.

La Fondation DK a toujours considéré que la spiritualité est un processus, pas un résultat. La spiritualité ne commence pas avec la Troisième Initiation, mais à l’endroit même où une personne entreprend d’ élever sa vibration par un effort conscient. Bien que nous encouragions la communication mentale avec la Hiérarchie, nous ne nous sommes jamais fortement opposés à l’usage du plan astral comme moyen de communication ou d’inspiration, et ceci pour la raison suivante : l’humanité porte en ce moment une très lourde responsabilité - celle du voile de pensées négatives qui l’enveloppent  L’illusion astrale qui inspire l’espoir et donne aux gens une direction et quelque chose pour quoi travailler est meilleure qu’une réalité personnelle qui nous rend impuissants et craintifs, ou nous remplit la tête d’idées ésotériques saines mais produisant un sens de supériorité et ne se traduisant pas en action.

La véritable nocivité de ce qui provient du plan astral réside dans cette idée séduisante selon laquelle nous n’avons besoin de rien faire d’autre que d’attendre nos récompenses. De telles idées proviennent de parasites astraux et bercent d’illusion un très grand nombre de gens et les rendent inertes. Si vous vous êtes laissés prendre dans ceci, posez-vous cette simple question : Pourquoi au nom du ciel, des êtres voudraient-ils tendre une main secourable à une forme de vie paresseuse, dupée et destructrice à un point incroyable ?  La réponse elle aussi est simple : de tels êtres n’existent pas. Mais sur le plan astral existent des entités voulant nous faire croire que c’est le cas, alors qu’en fait elles veulent voir l’humanité échouer. De cette façon, leur propre échec est moins accentué.

L’humanité s’est trouvée confrontée à ces forces pendant des âges. Comme réfléchies dans un miroir, leurs activités se déroulent de pair avec les nôtres.

Dans son infinie compassion, la Hiérarchie essaie de nous aider,  et le mieux qu ‘elle puisse faire à présent est de nous rappeler que nous devons nous sauver nous-mêmes grâce à la connaissance que l’on nous a accordée.

Si vous êtes incertain quant à la légitimité de quelque chose que vous lisez sur Internet, demandez-vous si cela est flatteur pour vous ou si cela constitue un défi.

Le sens de la spiritualité réside en ce qu’elle transforme l’énergie et élève la vibration. Nous parvenons à établir une vibration supérieure en accordant moins de temps et moins d’énergie à quelque partie de notre soi inférieur.

â notre avis, que font ces personnes qui consacrent leur vie à Dieu ? â notre avis, pourquoi au cours des âges, des gens ont vécu des vies extraordinairement difficiles et remplies de souffrance ? Pourquoi Jésus Christ a-t-il tout sacrifié afin de nous montrer un exemple à suivre ? Supposons-nous que de telles personnes se sont fourvoyées, furent malheureuses, ou peut-être tout simplement étrangères ?

C’est à chacun de se demander quels sacrifices sont requis par sa spiritualité et ce en quoi il croit, parce que si la réponse est négative, alors rien n’est interpellé au niveau des principes inférieurs. Si votre système de croyance vous permet de rester couché la moitié de la journée, à regarder la télévision, ou à surfer sur Internet des heures durant ; s’il vous permet d’échapper à la vie quotidienne et de vous réfugier dans la drogue, la boisson ou  le royaume des idées, quand bien même elles seraient ésotériques ; s’il vous encourage à vous sentir supérieur où à parler de ce que vous ferez quand le moment sera favorable et que vous aurez l’argent, alors c’est bien là que « ça coince », parce que l’énergie n’est pas transformée. Comment un tel système peut-il vous aider quand il ne nous reste plus que huit années pour faire travailler le temps pour nous sur cette Terre, tandis qu’il vous fait trouver normal de ne rien faire.

Dans les Lettres Rouges, KH dit ceci : « N’oubliez pas que vous êtes une ressource et une opportunité. Ce fait ne change pas, peu importe si la vie devient difficile, ou si les temps sont durs.

Vous pouvez soit servir l’évolution de la conscience,  soit vous aligner avec les forces qui s’y opposent, ce dernier choix n’étant pas toujours le résultat d’une décision consciente : il peut aussi être la conséquence inévitable de l’absence de conscience. »

Maintenant est venu le temps des vérités difficiles.

Si vous vous êtes entendu dire  Je sais qu’il  y a quelque chose que je devrais faire, mais je ne sais tout simplement pas quoi,  essayez d’enlever les détritus. Ce sera bien plus utile que d’attendre une occasion plus attrayante. Peut-être cela développera-t-il en vous la conscience de ce que vous pouvez réaliser parce que, dans un monde de besoin, si vous ne pouvez pas voir ce que vous pourriez faire, alors le problème est à l’intérieur, dans votre attitude et dans vos attentes.

C’est une discipline excellente et utile qui changera votre attitude à l’égard de la nature, et l’attitude de la nature envers vous. Vos dons seront l’effort et les bonnes intentions qui iront nourrir le réseau éthérique. Ce ne sera pas le cas si vous vous contentez de lire ce qui a trait à  la bonne volonté -  sur un écran d’ordinateur ! 

Les détritus représentent un problème commun. Les gens spirituellement éveillés ne génèrent pas moins de déchets qu’autrui d’une façon qui soit significative bien que, nous l’espérons en tous cas,  ils manifestent moins d‘habitudes anti-sociales. Dès que vous commencerez d’enlever des détritus, vous vous apercevrez toutefois que nous n’avons pas seulement affaire aux seuls détritus qu’on jette mais aussi à ceux portés par le vent.

Les supports en plastique s’accrochent dans les arbres ou s’empalent dans les buissons ; On trouve sous les haies les boîtes légères qui contenaient des aliments (de la « fast food »), boîtes soufflées par le vent dans toute la campagne. Elles peuvent parcourir de grandes distances et  – elles  peuvent provenir de n’importe quel endroit. Nous disons tout ceci non pour condamner, mais pour reconnaître un problème commun.

Si vous connaissez un site pittoresque ou un terrain de jeux terni par le fléau des détritus, prenez la responsabilité de le nettoyer.

C’est une discipline spirituelle utile pour les raisons suivantes :

Ø      Cela demande de la persévérance. Vous n’obtiendrez pas de résultats à long terme immédiatement. Accordez vous huit sessions dans le même endroit. La session la plus décourageante sera la troisième, mais à la huitième, il est tout à fait probable que la persévérance vous aura convaincu de l’utilité de faire ceci parce qu’alors vous noterez une amélioration profonde.

Ø      Cela demande du détachement. Vous lancer dans cette entreprise à corps perdu, fanatiquement, risque de vous mettre dans un état de colère et de dépression.. Les détritus représentent un problème commun. Bien entendu, les détritus retourneront à l’endroit où vous avez nettoyé. S’ils y sont arrivés une fois, ils peuvent y arriver une nouvelle fois : c’est la nature même du problème. Soyez philosophe et économisez votre énergie pour cette tâche. Au moins, vous  Faites  Quelque chose.

Ø      Cela demande de l’organisation.  Décidez à l’avance combien de temps par semaine/par mois vous avez l’intention de consacrer à cette tâche puis tenez votre promesse. Quand vous nettoyez, vous nettoyez ; quand vous ne le faites pas, vous ne le faites pas. Soyez clair avec vous-même, sinon le problème des détritus risque de devenir une obsession pour vous.

Ø      Cela demande de l’intention. Les détritus représentent un problème actuel et omniprésent comportant une solution immédiate et pas compliquée : il faut les ramasser. Si vous pensez qu’il s’agit là d’un travail peu approprié, alors demandez-vous pour quelles raisons vous pensez être prêt à rendre service.

Ø      Il y a très peu de différence entre les déchets extérieurs et les déchets intérieurs. Les efforts faits pour traiter les déchets intérieurs, pour contenir les modèles de pensées négatives et toute disposition à l’inertie se prêteront à toutes les disciplines évoquées plus haut.

Pour de meilleurs résultats :

Ø      Localisez le coeur de la zone à traiter et commencez là. Vous obtiendrez des résultats significativement meilleurs que si vous commenciez sur les côtés.

Ø      Respectez la vie de la nature, en particulier escargots et araignées qui s’abritent prestement dans les détritus, surtout dans les cartons et l’étoffe. Lisez l’ouvrage de Heinrich Harrer intitulé « Sept années au Tibet ». Vous y découvrirez des ouvriers bouddhistes à l’oeuvre dans la nature !

Je dédie cet article à mes compagnons de travail dans Brighton et particulièrement à cet inconnu dénommé  « Chevalier des Downs » qui enlève des caniveaux les sacs poubelles remplis.

Suzanne Rough

 
Home Page

Articles

The Red Letters

Back to Main Site

 

 

 

website maintained  by Elizabeth's Designs